Quels sont les insectes qui attaquent le bois ?

Quand on pense aux insectes en capacité d’attaquer nos charpentes, parquets, meubles et boiseries en tout genre, ce sont les termites qui nous viennent tout de suite à l’esprit.

Il est vrai que ces dernières peuvent, faute de vigilance, occasionner des dégâts irréversibles. Mais il en existe d’autres, peut-être moins invasifs, mais qui savent être tout aussi sournois et destructeurs. On les appelle les insectes à larves xylophages (ILX).

 

Définition des insectes à larves xylophages.

Les ILX comme les appelle la littérature scientifique, sont des insectes qui se nourrissent de la cellulose du bois. Ils se traitent avec des insecticides pour bois comme ici : http://www.adkalis.com/produits/traitement-insecticide/insecticide-bois/. Contrairement aux termites ouvriers, les ILX présentent la particularité de n’être dangereux qu’à l’état larvaire. Une fois adultes, ils ne consomment plus de bois. Mais attention, en fonction des espèces, cet état larvaire peut durer plusieurs années. Par exemple, une larve de Capricorne (Hylotrupes bajulus) creuse une galerie de 3m50 en moyenne au cours de sa vie, avec une espérance de vie de 3 à 10 ans au stade larvaire.

 

Quels sont les ILX présents en France.

On dénombre, principalement, 4 espèces d’ILX en France. Le Capricorne, le Lyctus, la petite et la grosse vrillette.

Comme nous l’avons vu, la larve du Capricorne à une durée de vie moyenne de 5, pareil pour la grande vrillette, un peu moins, entre 1 an et 4 ans pour la petite et entre 8 et 12 mois pour le lyctus. Il est utile de noter que ce dernier creuse environ 2 à 3 mm de bois par jour, soit 72 cm par an environ, d’où l’urgence de les détecter et les éradiquer.

 

Identification et traitement des ILX.

Si vous constatez des trous dans le bois, la présence de sciure ou de poussière de bois, d’insectes morts ou vivants (ils peuvent sortir du bois entre mai et octobre), il est conseillé de faire appel à un professionnel qui sera à même de faire un état des lieux et de préconiser les moyens curatifs adaptés à chaque type d’insectes. Pulvérisation, fumigation, injection, produits chimiques ou naturels, traitement thermique sont les méthodes les plus couramment utilisées.

 

Le saviez-vous ? Les grosses vrillettes sont aussi appelées les « Horloges de la mort ». Elles émettent un bruit de cliquetis à l’intérieur des poutres. Au Moyen-Âge, les personnes à l’hôpital entendaient souvent ce son lorsqu’ils veillaient les morts ou les mourants, d’où ce nom.